Tricoter des chaussettes c’est magique

de | 28 février 2021

Tricoter des chaussettes c'est magique

Je n’aurais jamais imaginé tricoter des chaussettes. Incroyable, je viens de tenter l’expérience. Je ne comprenais pas qu’on pouvait s’éclater à faire des chaussettes, si bien que je zappais toujours les articles des blogueuses sur le sujet. Mais croyez-moi, tricoter des chaussettes, c’est magique. De plus, Que ferait-on sans chaussettes ?

J’ai découvert par hasard la chaîne Clo Tricots que Claudia, charmante québécoise, anime sur YouTube. Il s’agit d’une chaine destinée à apprendre le tricot. C’est sûr, il y en a bien d’autres sur le net, mais avec son charmant accent que je ne me lasse pas d’entendre, Claudia, talentueuse et passionnée du fil, partage son savoir faire sur des points techniques du tricot et aborde aussi d’autres sujets comme le blocage des ouvrages ou le filage. Je vous invite d’ailleurs à aller voir son magnifique châle (à 19’45). C’est donc en explorant sa chaîne que j’ai vu qu’elle avait consacré 4 vidéos aux chaussettes. Elle explique en 4 épisodes comment en tricoter avec la méthode « toes up », c’est-à-dire en commençant par les orteils. N’ayant pas de projet en cours, je me suis lancée le défi de faire ma première chaussette. Je dis « défi » car même s’il s’agit d’un petit projet, les techniques utilisées dont les noms anglais, inconnus de la néophyte que je suis, ont suscité intérêt et désir d’apprendre de nouvelles choses :

  • Judy’s Magic Cast-On : montage particulier des mailles sur deux aiguilles pour faire la pointe du pied,
  • Augmentations intercalaires,
  • Shadow wrap (mailles jumelles) : permet d’éviter les trous au talon qui est tricoté en rangs raccourcis (en aller-retours),
  • rabattage élastique des mailles,
  • tricoter en rond avec de mini-aiguilles circulaires.

Equipée d’une pelote de laine à chaussettes autorayante, Goomy 50 de Bergère de France (75 % laine vierge, 25 % polyamide) et d’une mini aiguille circulaire 2,5 je me suis lancée en suivant scrupuleusement les vidéos.

Explications claires, retour en arrière lorsque nécessaire, j’ai réussi à finir ma 1ère chaussette, très fière de moi. Il m’a fallu quand même m’y reprendre à plusieurs fois avant d’arriver à monter mes mailles sur les 2 minis-aiguilles avec le Judy’s Magic Cast-On, mais une fois qu’on a pris le coup, ça va tout seul. Le 1er rang est un peu difficile à tricoter, il faut y aller doucement et plus aisé peut être d’utiliser à cette étape une 2ème mini aiguille circulaire ou une aiguille double pointe. Pour la taille, faisant une pointure 36, j’ai monté 10 mailles sur chaque aiguille et augmenter de chaque côté jusqu’à obtenir 64 mailles au total (32 mailles pour le dessus du pied et 32 mailles pour le dessous). Puis j’ai tricoté en rond tranquillement jusqu’à l’étape du talon. Là, j’ai visionné plusieurs fois la vidéo pour bien comprendre comment faire ce shadow wrap. Je pense m’en être pas trop mal sortie. Après le talon, reprendre le tricot en rond pour faire la tige de la chaussette et finir par quelques rangs de côtes 2/2. Jusque là, tout s’est bien passé. Par contre, j’ai dû reprendre mon rabattage 3 fois : le 1er rabattage, classique, était trop serré, impossible de mettre la chaussette. 2ème rabattage élastique cette fois, déception, les côtes étaient trop lâches et la chaussette ne tenait pas bien. 3ème et dernière fois, j’ai recommencé les côtes 2/2 en les détricotant et répartissant 10 diminutions sur un tour en jersey puis rabattage élastique des mailles. Et là, Tadam !! La chaussette s’enfile facilement et tient bien sur le pied ! Ouf ! Je ne serais pas atteinte du syndrome de la 2ème chaussette, j’ai découvert que bien souvent, la 2ème chaussette tardait à venir si encore elle avait la chance d’être enfin tricotée.

Pourquoi tricoter des chaussettes, c’est magique ? Simplement parce que j’ai pris plaisir à réaliser un ouvrage nouveau, qui prend peu de temps et quelle satisfaction de voir la chaussette prendre forme rapidement sous les aiguilles. En plus, petit tricot, il ne prend pas de place et peut se ranger facilement dans votre sac pour être transporté dans vos déplacements et permettre de tricoter ailleurs que chez soi à des temps perdus. En plus, j’ai appris de nouvelles techniques qui me serviront pour d’autres tricots, c’est sûr. Ah, j’allais oublier, intérêt majeur de cette technique c’est qu’il n’y a aucune couture, ça c’est top, pas de gêne pour les pieds sensibles.

Je vous mets ici les liens vers les 4 vidéos de Clo Tricots :

A quand maintenant, une 2ème paire de chaussettes ? Je ne vais pas tarder je pense, hâte de tester d’autres techniques comme le Fish Lips Kiss Heel, autre façon de réaliser le talon.

Pour en savoir plus sur le tricot des chaussettes voir le site de knit spirit ou de Lise Tailor mais il y en a plein d’autres.

Pour finir, je vous mets ici quelques photos de ma 1ère paire de chaussettes.

Tricoter des chaussettes c'est magique
Chaussette Goomy 50 portée profil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *