Un sac Solveig pour Hayde

de | 2 juin 2019
Un sac Solveig pour Hayde

Un sac Solveig pour Hayde

Dès que j’ai su que nous allions rencontrer Hayde à Londres, venue directement du Mexique pour apporter son appui à sa soeur pour la naissance de Ethancito, l’idée d’un sac Solveig a vite trotté dans ma tête.

Après avoir fait l’inventaire de mes stocks, j’avais pour ainsi dire tout sous la main à part le tissu extérieur que j’ai choisi dans le magasin « Le quartier des tissus » au rayon des suédines. Il s’agit d’un suédine réversible, bien épaisse dont l’effet imitation cuir retourné, donne un aspect classe et rustique à la fois.

Un sac Solveig pour Hayde a donc été cousu à partir du modèle proposé par Edwige Foissac dans son livre « Les sacs et pochettes à coudre de la  La Petite Cabane de Mavada ». Pour voir d’autres  réalisations, revoici  le  lien vers  un ancien  post Et pour retrouver les Mavada addicts, cliquez ici

Contrairement ma 1ère version, je n’ai pas réalisé l’organisateur de sac amovible car au final je trouvais que cela alourdissait celui-ci. J’ai préféré ajouté deux poches intérieures : une poche basique et une poche zippée.

Pas de difficultés particulières si ce n’est que cette suédine est un peu dure à coudre. Il faut utiliser une aiguille pour le cuir et veiller à sélectionner une longueur de point suffisante pour que les points ne sautent pas surtout au niveau des sur-épaisseurs. Le lien coulissant à passer dans les œillets n’a pas été évident à effectuer. Finalement, la meilleure solution a été de découper une bande de 1 cm de large et de coudre chaque bord après l’avoir replié au centre. Il faut coudre lentement, cette manip requiert de la patience mais résultat garanti.👏 Le lien est noué sur un côté pour retenir un joli cœur Un sac Solveig pour Haydeen métal constitué de petites fleurs ciselées. Ce petit bijou de sac apporte ainsi une touche de fantaisie du plus bel effet.

La pose des œillets a été technique car cette suédine, type Alcantara, était difficile à percer. Marteau et poinçon n’ont pas suffi, la frappe, même énergique, ne parvenait pas à détourer le tissu. J’ai fini par utiliser des petits ciseaux pour faire les trous. Au final, les œillets sont solidement fixés. J’espère qu’ils tiendront bien à l’usage car je me suis rendu compte sur d’autres modèles déjà réalisés que les œillets avaient tendance à se défaire du tissu. A vérifier !

2 réflexions au sujet de « Un sac Solveig pour Hayde »

  1. Fanfan

    Superbe sac!!! toutes mes félicitations pour ce beau travail…..
    Bonne journée Fanfan

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *