Un nouveau Mini Sam

de | 25 octobre 2019

C’est en faisant du rangement dans les tiroirs de mon petit atelier que l’idée de réaliser un nouveau Mini Sam s’est imposée à moi. En effet, un morceau de ce magnifique simili cuir violet, dans lequel j’avais cousu le sac à langer « Boogie » de Sacôtin, s’est échappé de la masse des chutes de tissus que je m’évertuais à vouloir empiler correctement. Complètement sorti de mon esprit, il semblait vouloir me signifier que je l’avais suffisamment délaissé et qu’il était temps maintenant de m’occuper de lui. OK, pas de souci,  munie de mon mètre ruban, je passe à l’action.  Les mesures des chutes du simili-cuir structuré, pixar 3D, acheté au quartier des tissus de Montpellier, correspondaient pile poil à celles d’un Mini Sam. Cela tombait bien, j’avais vraiment envie de m’en faire un nouveau. Mon premier Mini Sam m’avait accompagné tant de fois qu’il avait souffert et avait bien besoin d’être remplacé. La bandoulière notamment s’était abîmée. Le simili s’étant fendu de chaque côté du sac, je décidai de changer le système d’attaches. Plutôt que d’insérer chaque extrémité de la bandoulière dans les coutures des côtés lors du montage final du sac, j’ai opté pour des languettes fixées aux côtés par des rivets. J’aime bien cette modification qui me semble appropriée car de toute façon, la sur-épaisseur des languettes repliées ne permettaient pas une couture solide sur le tissu extérieur. Mission impossible pour ma belle Janome pourtant réputée pour être à l’aise sur des tissus épais, mais faut pas exagérer non plus, il y avait quand même trop de matière à traverser.

J’aime le rendu final de mon nouveau Mini Sam. L’aspect marbré du simili cuir lisse a des reflets irisés enchanteurs, harmonieusement relevés par la texture structurée du pixar 3D associée.

Comme dans ma première version, j’ai ajouté une poche zippée dans la doublure à l’intérieur du sac. Vous verrez que pour celle-ci j’ai utilisé des chutes de la cotonnade imprimée de jolis flamants rose que j’avais cousue pour doubler ma veste Michelle.

Pour avoir de belles finitions soignées, je me suis lancée dans la confection d’un passepoil avec des bandes découpées dans la partie en pixar 3D et d’une cordelette assez épaisse. Le résultat m’a tout de suite conquise et a fini de me convaincre qu’il est judicieux de fabriquer soi-même ce type de fournitures car acheter du passepoil en simili-cuir peut revenir cher. De plus, il s’agit d’une épreuve technique surmontable aisément. La plus grande contrainte c’est finalement le temps, car faire son passepoil ou son biais, c’est rajouter une étape dans la confection de son ouvrage. Mais quelle satisfaction !

Une difficulté rencontrée et dont il faudra tenir compte à l’avenir dans l’assemblage final des parties extérieures avec le rabat et la doublure : la méga sur-épaisseur due au passepoil. En effet, une fois la couture d’assemblage terminée et le sac retourné, malgré un dégarnissage des extrémités du passepoil et un repassage minutieux (pas trop chaud le fer pour ne pas abîmer le simili cuir), difficile d’obtenir une bordure nette notamment sur les côtés. La prochaine fois, je couperai la cordelette du passepoil avant l’extrémité pour que seul le biais en simili cuir soit pris dans la couture. L’épaisseur de la cordelette est de trop dans les marges de couture et gène l’assemblage final.

Place aux photos mais avant cela je n’oublie pas de vous donner le lien vers le site de Merci Giroflée qui vous permettra de récupérer son tuto pour faire votre propre Mini Sam. Merci encore Giroflée pour ce super tuto 😎, clairement expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *