Un t-shirt pour apprivoiser et dompter le jersey

de | 23 avril 2017
Un t-shirt pour apprivoiser et dompter le jersey

Un t-shirt pour apprivoiser et dompter le jersey

Difficile d’échapper au jersey, on en voit partout. Rares sont les blogueuses couturières à ne pas avoir tenté l’aventure et leurs expériences incitent grandement à tester ce tissu, qui, à l’approche des beaux jours, est un incontournable pour les tenues légères et confortables qu’on affectionne particulièrement l’été.

Mais d’abord le jersey, qu’est-ce que c’est ? En fait, il ne s’agit pas du tout d’un tissu tissé comme habituellement avec un fil de chaîne et un fil de trame. Le jersey est un tissu tricoté avec un seul fil, oui tricoté, comme un pull. Le jersey, comme tous les tricots, est donc extensible. Il peut être constitué en coton mais aussi en lin, polyester, viscose ou polyamide. C’est le tissu roi pour la réalisation des t-shirts, mais avant de se lancer, il faut apprendre à le connaître, sinon échec garanti. En effet, le caractère élastique de ce tissu qu’on adore vient compliquer les choses aussi bien au moment de la coupe qu’à la couture elle-même.

Le jersey est donc très exigeant mais contrairement à ce que l’on peut voir si souvent, il n’est pas indispensable de posséder une surjeteuse pour le coudre, une machine à coudre permet de réaliser de bien jolies créations et si vous suivez les conseils ci-dessous, vous serez vite conquis(e) :

  • utiliser des aiguilles spécifiques « jersey » ou « stretch ». Leurs pointes arrondies n’abîment pas la maille à leur passage.
  • utiliser le point « éclair » de votre machine qui est un point extensible ou à défaut un point zig zag.

    Point éclair

  • utiliser une aiguille double. J’ai découvert que c’était très facile à utiliser et qu’il est possible de l’adapter à la plupart des machines à coudre(trop cool  alors que je pensais que la mienne, une Janome, n’avait pas cette option.

De nombreux blogs donnent des infos pour la couture du jersey, allez-faire un tour chez Blousette Rose ou encore chez Lucifer, vous verrez, cela semble à la portée de la plupart des machines à coudre du moment que le point zigzag est disponible.

Un t-shirt pour apprivoiser et dompter le jerseyJe reviens à mon t-shirt que j’ai voulu hyper classique pour débuter avec le jersey. j’ai choisi un patron Burda qui permet de réaliser des modèles hommes et femmes. Après avoir décalqué celui qui me convenait dans la taille adéquate (48 pour une taille standard M) j’ai épinglé mon patron sur le tissu. Aïe, pas facile, il faut vraiment être à plat pour éviter que le poids du tissu n’étire pas les pièces. J’ai fini sur le carrelage ! 2ème étape, la coupe. Laissez tomber les ciseaux, trop difficile, et préférez un cutter rotatif pour vous avoir des coupes bien nettes.

 

La couture maintenant : il faut démarrer l’assemblage du dos et du devant par les épaules. Une couture au point « éclair » de ma machine me permet de réussir celle-ci sans souci. Par contre, aucun réglage possible avec ce point-ci, ma machine ne permet pas d’augmenter la longueur du point que je trouvé trop serré. Passons au col. Après avoir épinglé la bande sur tout le pourtour de l’encolure, je l’ai assemblée avec ce même point éclair. Pas facile de réussir du premier coup et défaire la couture a été une épreuve longue et délicate, gare aux petits trous qui peuvent apparaître, préférez de petits ciseaux au découd-vite. Une fois la bande décousue, j’ai donc recommencé ma couture mais cette fois j’ai choisi de la bâtir  avec un point zigzag très large. Ce bâti a bien facilité ma 2ème couture et pour finir j’ai pu réaliser la couture de finition sur l’endroit de l’encolure avec une aiguille double. L’aiguille double a permis de faire les ourlets : ceux des  manches qu’il faut coudre impérativement avant de les monter au corps du vêtement, et également les ourlets du bas du t-shirt. Résultat très pro avec des finitions soignées, investissement incontournable pour un coût modique (environ 3,80 € l’aiguille double). Trop top ! Après la couture, il suffit de couper au ras de la piqûre pour terminer son ourlet. Le jersey ne s’effiloche pas, donc pas besoin de surfiler.

Voilà, je vous livre donc quelques clichés de ce 1er t-shirt en jersey. Sûr et certain qu’il y en aura d’autres très bientôt. Au fait, si par mégarde, vous avez des micros plis au niveau de votre couture d’encolure, ne pas hésitez à manier du fer à repasser en position vapeur, vous verrez, c’est miraculeux.

Allez, à vous aussi de réaliser un t-shirt pour apprivoiser et dompter le jersey, lancez-vous !

Please follow and like us:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *